fbpx

Borders lost – l’album électro du monde

Artiste aux multiples casquettes, le Montpelliérain EFIX expérimente dans de nombreux domaines. Street art, graphisme, vidéo, création de tableaux ou encore musique électronique. Il se lance aujourd’hui dans une aventure de 13 mois : “Borders Lost”

L’idée

C’est un projet très spectaculaire à mes yeux : enregistrer à l’aide d’un studio mobile et présenter au monde les dernières tribus habitant la Terre, avec le souci de laisser un témoignage vivant et musicale avant que ces traditions ancestrales ne disparaissent pour toujours.

EFIX

Avec ses morceaux aux millions de vues sur Youtube, EFIX à pour objectif est de proposer une musique “réelle”. S’inspirant du Raggae, de la soul, et de l’Indie tout en y incluant les sonorités caractéristiques de la House et de la Techno, il développe sa propre démarche artistique.

C’est en allant à la rencontre et en enregistrant les artistes de rues que ce jeune autodidacte de 30 ans a fait mûrir ce projet. Avec un studio d’enregistrement mobile, il a pu rencontrer des centaines d’artistes et imaginer “Borders Lost”.

L’objectif

De mars 2020 à avril 2021, il arpentera les routes du globe en passant par l’Asie du sud-est, l’Océanie, l’Afrique australe, l’Amérique centrale et l’Amérique du sud. En immersion dans les cultures indigènes et sociétés traditionnelles, il enregistra les sons et chants locaux pour mettre en valeur le patrimoine des peuples rencontrés.

Et pour joindre le geste à la parole, l’artiste reversera une partie des fonds de l’album à son association humanitaire : “EFIX Foundation”. L’objectif est de proposer une aide aux communautés qu’il rencontre avec l’achat de filtres à eau, la création de structures ou encore l’achat de matériel de musique.

Faire le tour du monde seul, survoler plus de 45 pays, aller à la rencontre des peuples et sociétés traditionnelles vivant à l’écart de la société moderne, y découvrir leurs cultures, coutumes et leur musique dans le but de composer un album et de reverser une partie des fonds à travers mon association humanitaire afin de préserver leur culture. Tout en proposant un projet en adéquation avec les problèmes de société. 

EFIX

Retrouvez l’évolution du projet sur le site internet d’Efix

Commenter