fbpx

Nouveau cap pour Family Piknik en 2020

Pour cette nouvelle édition, le festival Montpellierain Family Piknik compte bien (encore) marquer les esprits.

La programmation complète a été dévoilée et le moins qu’on puisse dire c’est que nous sommes gâtés ! La superstar Belge Charlotte De Witte se chargera du closing de la mainstage juste après un B2B inédit en France entre Adam Beyer et son épouse Ida Engberg . Les fans de Techno mélodique seront servis grâce à la scène Flamingo. Sébastien Léger, Denis Horvat ou encore Artbat sont au programme. Mais ce n’est pas tout, puisque Mind Against et Recondite clôtureront cette seconde scène avec un B2B inédit et exclusif !

Anciennement demi journée de before, le samedi devient un jour de festival complet. La scène principale accueillera les performances Live de Worakls, Giorgia Anguili, Red Axes, Wehbba, Ruede Hagelstein et Gheist. La seconde scène ne sera pas en reste grâce à la présence de Fisher, Dennis Cruz, Riva Starr, Detlef, Popof B2B Oxia.

Enfin n’oublions pas la scène secrète du festival, puisqu’elle accueillera l’excellent Cioz en B2B avec Sam Shure, Super Flu ou encore Quenum.

Nous sommes allés à la rencontre de Ludovic Rambaud, responsable communication du festival pour échanger avec lui sur cette prochaine édition.

– M&G : L’an dernier la Line Up mettait en avant des artistes rares en France et surtout très expérimentés (Carl Cox, Sasha B2B John Digweed, Hernan Cattaneo). Cette année c’est la nouvelle génération qui est mise en avant, pourquoi ce choix ?

Ludovic : Contrairement à beaucoup de festivals, qui se complaisent à faire des programmations similaires d’une année à l’autre, on a toujours fait le choix de proposer des artistes nouveau à nos festivaliers. Evidemment, il n’y a pas des centaines de têtes d’affiche en matière de House et de Techno, on se doit aussi de construire le line-up avec des valeurs sûres, connues du plus grand nombre. L’an dernier, on a misé sur une brochette de légendes vivantes issues de la première génération de DJs star. Cette année, on opte pour la nouvelle vague, avec Charlotte de Witte, Fisher, Artbat et de nombreux autres. Et puis on a aussi quelques artistes en place depuis plus longtemps, à l’image de Dixon et Adam Beyer, qui nous renforcent comme un festival européen de référence. 

– M&G : Le before du samedi devient un jour de festival à part entière, mais conserve sa particularité : les artistes de la mainstage ne jouent pas des DJ set, mais des lives. Pourquoi est-ce que cette manière de jouer est importante pour vous ?

Giorgia Angiuli

– Ludovic : Les musiques électroniques s’expriment aussi en Live. Les DJ sets n’offrent pas la même prise de risque et il n’y a pas autant de créativité que quand un artiste se lâche en Live sur scène. On est donc très attaché à offrir des performances artistiques différentes, avec des talents multi-instrumentistes comme Monolink, un orchestre symphonique (Worakls Orchestra) ou des talents bruts comme Gheist, Ruede Hagelstein, Wehbba et l’italienne Giorgia Angiuli, qui surprend toujours de par son génie créatif. 

– M&G : En plus de celles des Dj’s nous avons pu assister à de nombreuses performances artistiques l’an dernier (échassier, live painting), aurons-nous d’autres surprises cette année ? 

– Ludovic : Evidemment, nous ne sommes pas le genre de festival centrés uniquement sur la production scénique. On tient à surprendre les festivaliers, aller au contact, leur donner de la magie, de l’inattendu, du féérique. Dans le choix de nos performers, nous sommes très attentifs à cela. Nous avons aussi beaucoup travaillé sur l’expérience festivalier au niveau du confort que nous proposons sur place, les animations, la nourriture… 

– M&G : Le festival s’engage dans une démarche zéro plastique et collabore avec Project Ocean Rescue, quelles seront les actions mises en place cette année ?

– Ludovic : On a mis en place nos premières initiatives dès 2017 avec le collectif Project Rescue Ocean, qui se mobilise pour le nettoyage des plages et la protection des océans. Le sujet de l’éco-responsabilité est au centre de nos actions depuis pas mal d’années déjà. Mais quand tu accueilles 20000 personnes, c’est pas simple de trouver des solutions écologiques qui répondent à tes contraintes budgétaires et s’adaptent à un tel volume de personnes, ne serait-ce que pour écouler des milliers de litre d’eau ou sensibiliser nos festivaliers aux mégots et au tri de leurs déchets. Cette année, on vise donc le zéro plastique en mettant de côté les traditionnels eco-cup pur les remplacer par des gobelets fabriqués à base d’amidon (matière végétale). Pour l’eau, nous aurons un bar dédié avec un stockage en citerne et des gourdes distribués aux festivaliers. Ce ne sont que des exemples parmi d’autres initiatives.

– M&G : Family Piknik c’est aussi des événements dans toute la France avant le festival, où allons-nous pouvoir vous retrouver ?

Sven Väth – Photo : Sylvain La Rosa

– Ludovic : On a lancé notre tournée Road to Family Piknik à Chamonix le 3 mars dernier. On passera par Paris, Lyon, Toulouse, Avignon, Nice et même Barcelone. Entre Avril et Juillet, cette tournée nous permet d’aller au contact de nos festivaliers, de dynamiser notre marque, notre déco et nos artistes en amont de nos événements principaux. Le 6 juin, nous serons de retour à l’aéroport de Montpellier pour la date pivot de notre tournée, Boarding to Family Piknik. Sven Väth en commandant de bord, ça ne se loupe pas ! 

– M&G : Si tu devais résumer l’esprit Family Piknik en quelques mots ? 

– Ludovic : Convivialité, partage et amour !

Toutes les informations sur le festival sur leur site internet

Commenter