fbpx

Que dire du concert de David Guetta et de Jean Michel Jarre pour le nouvel an ?

En concert pour le nouvel an, Jean Michel Jarre et David Guetta ont surpris avec leur mise en avant de la musique électronique.

L’exposition plutôt inattendue de la musique électronique pour le passage à la nouvelle année a de quoi interpeller. Assez rarement médiatisée par la télévision, elle s’est retrouvée en première ligne grâce à Jean Michel Jarre et David Guetta. Ce nouvel an nous a proposé une soirée deux salles, deux ambiances. Le précurseur et ingénieux Jean Michel Jarre sur BFMTV, et l’incontournable hit maker David Guetta sur TF1. Deux univers très différents, mais qui permettent d’établir un constat plutôt réjouissant.

L’expérience 3D

Innovant musicalement, mais aussi visuellement, Jean Michel Jarre a toujours donné une place importante à la scénographie. Pour la nouvelle année, et loin de tout public, il a décidé de miser sur l’expérience 3D. Nous l’avons donc découvert dans une reconstitution 3D de notre Dame de Paris.

Immergé dans un décors 100% reconstitué, nous découvrons Jean Michel Jarre dans une cathédrale aux allures de club. Si l’animation est plutôt réaliste par rapport à ce que nous pouvons aujourd’hui retrouver en club ou en festival, le côté 100% 3D est forcément marqué, et, selon nous, ne permet pas de créer le spectacle et la magie tant attendue. L’avatar orange sous lequel apparaît presque tout le temps Jean Michel Jarre est décevant alors que les passages où il est réellement présent à l’image sont plus marquants.

Musicalement cependant, Jean Michel Jarre n’a rien perdu de sa prestance sur scène. Il a su remettre à jour ses classiques et agrémenter son catalogue des nombreux remixs de sa discographie. Nous avons découvert au cours de ce concert des morceaux de Jean Michel Jarre avec Armin Van Buuren ou Jeff Mills, mais aussi du Above & Beyond, ainsi qu’un remix “D’oxygène” par l’excellent John OO’ Fleming (sous Astral Projection) ! Il s’agit d’artistes que nous n’entendons absolument jamais sur les grands médias. La proposition musicale est forte et osée. Découvrir de tels morceau dans l’enceinte de notre Dame de Paris est totalement inédit. Il sera intéressant de voir les avis des spectateurs et le regard qu’ils ont porté sur cette musique.

Une nuit au Louvre

De son côté David Guetta a fait le paris du musée du Louvre pour la troisième édition de son concert caritatif “United at Home”. Dans un décors bien réel, le Français était accompagné par les équipes de production de High Scream et SGroup. Nous avons découvert une pléthore de projecteurs pour assurer l’animation visuelle. Très séduisante, la scénographie a parfaitement mis en lumière David Guetta en créant un show visuel saisissant. La réalisation vidéo est d’une grande qualité, notamment grâce aux drones en mouvement perpétuel pour filmer le Français.

Musicalement, David Guetta continue d’étoffer son duo “Futur Rave” avec Morten. Il nous a proposé un set contenant uniquement ses dernières productions, remixs ou mashups. Loin des classiques Pop/ Dance qui ont fait sa renommée, l’artiste Français à assuré un show très club. Il a mis en avant un style moins connu du grand public et plus osé. Les quelques classiques de sa discographie qui ont été joués (“Titanium, “Sexy Bitch”) étaient remixés dans un style beaucoup plus sombre. David Guetta a aussi su faire dans la délicatesse avec un concert plutôt Techno Mélodique, voir proche de la Trance. Nous avons pu entendre le break de “Cafe Del Mar” remixé par Tale Of Us, “Hypercolour” de CamelPhat remixé par Artbat, etc. Avec ce show, David Guetta parvient à casser son image de DJ “Radio” en imposant une sélection musicale marquée.

Quel espoir pour la musique électronique ?

Si ces concerts ont représenté la musique électronique comme un divertissement grâce à son côté festif pour passer la nouvelle année, il faut espérer qu’au delà de ça, son côté culturel sera aussi reconnu. La présence de la musique électronique dans ces deux lieux historiques est un symbole très fort.

Jean Michel Jarre et David Guetta, ont, dans leurs univers bien distincts, mis en lumière une musique peu représentée habituellement. Nous espérons que la diffusion de ces concerts sur des chaînes majeures poussera la curiosité de quelques personnes à s’intéresser à cette musique et à ses artistes. Espérons aussi qu’ils interpellent les pouvoirs publics et leur fassent prendre conscience de l’importance du soutien de cette musique et de ses lieux de représentation comme lieux culturels et non uniquement de divertissements. Si le sujet vous intéresse, découvrez notre émission sur la musique électronique et sa culture juste ici.

Photo de couverture par Patandpatate.

Commenter