fbpx

Ben Böhmer et le surprenant Begin Again

Ben Böhmer, le hit maker du label Anjunadeep est de retour avec un nouvel album haut en couleurs : Begin Again.

L’envol de Cercle

Après la sortie de son album “Breathing” en 2019, qui a connu un succès bien au delà des frontières du label Anjunadeep, Ben Böhmer a vu sa carrière passer à un tout autre niveau. S’il était déjà connu des fans inconditionnels de cette House Mélodique si singulière, les hits tels que “Breathing”, lui ont ouverts de nombreuses portes. Point culminant de cette popularité nouvelle : son live en montgolfière pour Cercle.

Dès lors, la côte de l’artiste n’a fait que monter, et ses sorties musicales sont aujourd’hui scrutées avec attention sur la sphère électro. En ce mois de septembre 2021, Ben Böhmer sort enfin le tant teasé “Begin Again”. Composé de 11 morceaux, pour une durée totale d’environ 44 minutes, l’album est agrémenté de nombreuses créations tantôt instrumentales, tantôt chantées.

Le talent de Ben Böhmer

L’ouverture se fait tout en douceur avec “Begin Again”, titre éponyme de l’album. Nous plongeons immédiatement dans l’univers de l’artiste Allemand. La douce mélodie d’introduction est vite sublimée par une basse ronde et massive. Les percussions progressent au fur et à mesure pour étaler un bouquet final somptueux. S’en suit “Beyond Beliefs”, une production longtemps restée mystérieuse lors de l’introduction de son live pour Cercle. Le morceau est un concentré d’énergie et de douceur, avec son thème rêveur et mélancolique. Les progressions harmoniques nous bercent par leur délicatesse et confèrent au morceau une innocence chaleureuse et rassurante.

Après une introduction marquée par les songes et la pureté, Ben Böhmer se dévoile également avec un morceau plus Pop et downtempo : “Home”. En collaboration avec Jonah, le titre est marqué par des percussions sèches et épiques. Complété par un refrain minimaliste, le morceau prend des airs très vintage. Nous retrouvons là encore cette texture musicale qui prête au rêve et au réconfort. C’est certainement la force de l’Allemand. Ben Böhmer parvient encore et toujours à réinventer son style pour proposer une émotion et un grain sonore très particulier. Le début de “Begin Again” est ainsi d’une grande pureté, comme un regard en arrière vers des temps ou l’innocence était de mise et que les problèmes n’étaient que lointains.

Cette agréable sensation se poursuit avec “Erase”. Tout en douceur, cette collaboration entre Ben Böhmer et Lau.ra, met en lumière de douces notes de piano et cet air chanté si onirique dont nous parlions. Avec sa rythmique plus saccadée et roulante, l’expérience sonore est tout simplement bluffante.

Alors que nous commençons à nous demander si le producteur peut encore nous surprendre, il nous prouve que oui. Sur “Strangers”, Ben Böhmer étale sa science pour servir un missile mélodique instrumental rare. Construit sur une ligne de basse massive, les notes virevoltent dans tous les sens. C’est une explosion de sensations et d’harmonies qui s’offrent à nous. Sans jamais trop en faire, le morceau propose une expérience transcendante et immersive de haut vol.

Quand nous pensions encore avoir tout vu, voilà que nous nous prenons une masterclass breakée. “A Matter of Time” débarque de nul part. Avec sa vocale chopée, ses percussions saccadées et ses touches acides, c’est une véritable claque. Coup de cœur de cet album de notre côté, car nous retrouvons des éléments plus anciens mais aussi plus novateurs qui caractérisent la musique de Ben Böhmer. Le petit clin d’œil à son morceau “Black Hole” ne passe pas inaperçu avec la réutilisation des éléments atmosphériques si particulier de ce précédent morceau.

“Fade to Blue”, vient ensuite toquer aux portes de la Trance avec son côté très roulant et dynamique. Laissant beaucoup de places aux arpégiateurs et autres éléments mélodiques, cette production 100% instrumentale offre une sublime progression, guidant là encore l’auditeur vers un sublime voyage introspectif.

Mais la fin du voyage commence à se faire sentir avec “Once” et “Slow Wave” qui concluent l’opus. Tout en atmosphère et en délicatesse ces deux derniers morceaux offrent un au revoir des plus doux, mais là encore, avec une grande classe.

Que retenir de Begin Again ?

En bref, “Begin Again de Ben Böhmer est une grande réussite. Si l’Allemand aurait pu se faire piéger par les sirènes du succès et de la facilité, il n’en est rien. Il propose avec une grande maîtrise un album personnel et onirique, pourvu d’une grande sensibilité. La force de Ben Böhmer vient également de cette capacité à innover autour d’un son et d’une manière de produire. Toujours délicats et épurés, ses morceaux permettent d’explorer un spectre musical large, qui se complète au fur et à mesure de l’écoute.

Vous pouvez retrouver “Beyond Beliefs” dans notre playlist Techno mélodique en cliquant ici.

Crédit photo couverture : RealMusic Events

Commenter